COMPRENDRE SON CORPS, COMPRENDRE SES RÈGLES : Flo t’explique ce truc (un peu relou) qui revient tous les mois

Premier rendez-vous chez mon gynécologue. En bon médecin, il est très attentif à ce que ses patientes aient conscience de leur corps et de leur fonctionnement. Résultat : il me demande de lui expliquer d’où viennent mes règles. Moi qui avait pourtant mes règles depuis plusieurs années, je suis incapable de répondre, bouche bée…

Il faut dire qu’entre les explications plus que succinctes dispensées à l’école et comme un tabou dans l’air, difficile de savoir vraiment de quoi il s’agit… Et pourtant, tout le monde agit comme si cela était évident. 

Alors aujourd’hui, Flo t’explique comment les règles fonctionnent et répond aux questions que tu te poses.

Pour commencer : d’où viennent les règles ? 

Pour comprendre d’où viennent les règles, il faut se placer du côté de l’utérus, l’organe destiné à la gestation. Pour bien remplir sa mission, celui-ci va se préparer chaque mois à accueillir une grossesse. Pour cela, les vaisseaux sanguins de la paroi utérine (aussi appelée endomètre) vont se multiplier progressivement et la paroi va donc s’épaissir. Ceci est nécessaire pour permettre la nidation, c’est-à-dire la fixation de l’ovule fécondé sur la paroi utérine. 

La suite se passe du côté des ovaires. Une fois l’endomètre prêt, un des deux ovaires va libérer un ovule dans la trompe de Fallope (une sorte de tuyau jusqu’à l’utérus) : c’est l’ovulation. Si il y a rencontre avec un spermatozoïde dans la trompe, alors il y a fécondation : l’ovule fécondé va migrer jusque dans l’utérus et délicatement se poser sur la paroi utérine prête à l’accueillir. 


Là où ça nous intéresse, c’est que lorsqu’il n’y a pas fécondation, l’utérus va évacuer à la fois la paroi utérine mais également l’ovule non fécondé car l’un comme l’autre n’ont plus d’utilité. A croire qu’il est assez énervé que tout cela n’ait servi à rien ! ;) Résultat : cela provoque des règles.

 

Pourquoi parle-t-on de cycle menstruel ?

On parle de cycle menstruel pour désigner ce processus qui amène aux règles et qui se reproduit tous les mois. Le cycle menstruel commence le premier jour des règles et se termine la veille des nouvelles règles. L’ovulation se produit elle 14 jours avant le début des nouvelles règles. 


Durée du cycle : connaître son corps plutôt que de se référer à la “norme” 

En général, on a tendance à dire que le cycle dure 28 jours et donc que l’ovulation apparaîtrait au milieu du cycle. Toutefois, toutes les femmes sont différentes et il est complètement normal que les règles apparaissent plus ou moins rapprochées, voire qu’elles ne soient pas réglées, contrairement à ce que sous-entend leur nom ! 

 Le principal est donc de connaître quelle est la durée de votre cycle à vous pour que ce soit plus simple d’anticiper vos prochaines règles ! Mais si vos règles sont irrégulières, pas de panique, cela n’est pas grave :) Dans tous les cas, il faut surtout écouter son corps et avoir un suivi gynécologique régulier.

 

Quid des règles sous pilule ? Des fausses règles qui en ont tout l’air ?

Il faut savoir que la pilule contraceptive permet d’éviter les grossesses car elle bloque l’ovulation. Puisqu’il n’y aura pas d’ovulation, l’utérus ne se prépare pas et sa paroi reste fine. Il n’y a donc pas de “règles” à proprement parler, mais plutôt des hémorragies de privation qui interviennent lors de l’arrêt de la prise de comprimés actifs de la pilule. C’est pourquoi, si tu prends ta pilule en continu, tu n’auras pas de “règles” !

 Toutefois, en général les femmes observent la semaine d’arrêt. Si cela soulage certaines femmes d’avoir des règles artificielles (notamment pour se rassurer quant à l’éventualité d’une grossesse), beaucoup ne savent pas qu’il n’est pas dangereux de prendre la pilule en continu. Or, cela est même  recommandé pour les femmes souffrant de règles ou de symptômes prémenstruels douloureux, mais aussi dans le cas de l’endométriose. 


En réalité, la tradition de la semaine de “règles” artificielles remonte à l’invention de la pilule. La pilule a été inventée dans les années 1960 par l’obstétricien John Rock et le biologiste Gregory Pincus. Dans un contexte socio-historique très catholique, la semaine d’arrêt a été créée pour imiter un fonctionnement naturel et ainsi convaincre l’Eglise d’accepter ce mode de contraception. Ce n’est donc en aucun cas pour des raisons médicales.


Comme quoi, il y en a des choses que l’on ne connaît pas sur notre corps, et nos règles ! ;)